En finir avec les conneries sur les « assistés » et l’ « assistanat » !

Le tribunal de Strasbourg me donne raison en annulant la proposition idiote du conseil départemental du Haut-Rhin consistant à conditionner le versement du RSA à des heures de travail. Je ne peux m’empêcher de penser qu’un département qui a tant souffert durant le siècle dernier s’acharne à revivre des vouloir revivre des heures noires (travail obligatoire, STO, …) Bien entendu, ne cherchez pas quel parti est à l’origine de cette mesure. C’est donc une occasion de rappeler certaines réalités, notamment à ce bon président du conseil général du Haut-Rhin (à qui je me fais une joie de lui envoyer cet article et qui aura peut-être le courage de me répondre pour défendre ses idées).

La primaire de la droite française étant fixée en Novembre, nous allons devoir subir pendant plusieurs mois les discours, bêtises et mensonges que la droite profère habituellement. Mais en plus de cela on va se taper la surenchère de l’extrême-droite qui veut concurrencer l’UMP (appelée maintenant LR pour faire oublier ses déboires judiciaires). Un des sujets va sans aucun doute concerner « l’assistanat », ces « assistés-qui-vivent-aux-crochets-de-ceux-qui-travaillent ». Il est temps d’en finir avec les âneries sur ce sujet et d’ouvrir les yeux à mes concitoyens-certes estimables- mais qui racontent n’importe quoi. Parlons donc des « assistés » demandons-nous si les assistés sont vraiment ceux dont parlent la droite et l’extrême-droite et si, finalement, ce n’est pas dans leur camp qu’on trouve les vrais assistés.

Il y aura trois parties réparties en trois articles pour faciliter la lecture.

  1. Les « assistés » sont ceux qui touchent le RSA.

Pour la droite et l’extrême-droite, les assistés seraient ceux qui touchent le RSA (Revenu de Solidarité Active). Intéressons-nous alors à ceux qui touchent le RSA. Qui sont-ils ?

Pour notre droite fascisante et notre extrême-droite, ceux qui touchent le RSA sont des profiteurs, des parasites, des fainéants qui ne veulent pas travailler et vivent aux crochets des autres. Est-ce la réalité ?

En 2010, sur les 1,4 millions d’allocataires du RSA socle, 450 000 exerçaient une activité dans les secteurs marchands et non marchands1. Soit environ 1/3. Difficile de les traiter de fainéants !

Cela signifie-t-il que les autres ne veulent pas travailler ? Bien sûr que non, cela signifie d’abord qu’il n’y a pas assez d’emplois. En plus, étant donné qu’une grande partie des allocataires du RSA sont des chômeurs (donc des gens qui ont travaillé puisqu’ils ont bénéficié de l’assurance chômage) en fin de droits, on peut difficilement les taxer de fainéantise.

Si l’emploi ne démarre pas, ce n’est pas aux chômeurs qu’il faut s’en prendre, ni même aux entreprises. Une entreprise embauche si elle en a besoin. Si ses carnets de commande sont vide, elles n’embauchera pas. Si en plus on ne diminue pas le temps de travail voire même si on l’augmente comme veut le faire la droite et l’extrême-droite (qui ne comprennent rien à l’économie), le chômage ne diminuera pas, les emplois ne se créeront pas. Pour en savoir plus sur le lien entre temps de travail et chômage, lisez Réduire le temps de travail pour réduire le chômage, lire également Réduire le temps de travail pour réduire le chômage (2)

Mais j’entends déjà les beuglement de certains membres de l’UMP-LR et du FN et voire même de certains membres du PS, qui se prétendent socialistes – prière de ne pas rire – : « il y a en France 350 000, 400 000, 450 000 emplois non pourvus ! Cela prouve que si on veut trouver du travail, on en trouve ! »

Ben non, bande de c… En disant cela vous prouvez que vous ne connaissez rien à ce dont vous parlez. Vous confondez deux choses : les emplois vacants et les offres non pourvues.

Explications pour nos benêts de droite, d’extrême-droite et certains soi-disant « socialistes » :

Les emplois vacants représentent à un instant t les offres d’emploi mises sur le marché. Une partie de ces offres d’emploi sera pourvue, soit au moment t, soit à un moment ultérieur t+dt. En fait, plus une économie est dynamique, plus le taux d’emplois vacants est important, puisque cela signifie que cette économie crée des emplois ! Tout le contraire de ce que racontent nos idiots de droite, d’extrême-droite et nos pseudos socialistes. Par exemple, le taux d’emplois vacants au premier trimestre 2014 en France était de 0,6 % alors qu’en Allemagne il était de 2,9 %, au RU il était de 2,1 %. Nous étions au même niveau que le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la Grèce (elle était à 0,8%) ! Autrement dit, les pays qui avaient le plus d’emplois vacants étaient ceux qui avaient le plus faible taux de chômage ! CQFD

Bon, mais alors, qu’en est-il des offres qui ne prennent pas preneur ? On appelle cela les offres non pourvues (ce qui n’a rien à voir avec les emplois vacants, je me répète mais pour faire entrer cela dans la tête d’un type de droite ou d’extrême-droite, il faut prendre son temps et répétiter!). En France, elle représenteraient entre 34 000 et 90 000 emplois non pourvus.

Faisons les calculs : nous avons en 2010, 1,4 millions d’allocataires du RSA socle. 450 000 travaillent déjà. Prenons l’estimation haute, il y a 90 000 offres d’emplois non pourvues. Cela signifie que même si on oblige les allocataires du RSA à les pourvoir (en supposant qu’ils aient la formation pour), il reste tout de même plus de 60 % des allocataires du RSA qui n’auront pas de travail faute d’emplois créés ! Ce qui signifie que s’ils veulent travailler, ils ne peuvent pas !

Conclusion (provisoire) : Messieurs et Mesdames de droite, d’extrême-droite, de l’UMP (LR), du FN, arrêtez de traiter les allocataires du RSA d’assistés ou de fainéants qui ne veulent pas travailler. Et informez-vous avant de l’ouvrir.

La deuxième partie : Les vrais « assistés »


Notes :

1 Benjamin Grivaux, Salauds de pauvres, Paris, Fayard, 2012, p.106.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s