Grèce, Irlande, Lettonie, Venezuela : terres d’émigration !

 

emigre_img

En ce moment beaucoup de media parlent de l’émigration qui a lieu au Venezuela : ses habitants quitteraient le pays du fait de la crise. Je ne nie pas qu’il y a une vraie crise au Venezuela, je veux simplement rétablir un peu de neutralité dans ce débat qui vise (soyons sérieux) à déstabiliser le parti France Insoumise dont un des leaders médiatiques est J-L Mélenchon qui a toujours soutenu le gouvernement vénézuélien depuis Chavez. Sauf que…

Aujourd’hui, le 26/08/2018, j’ai pu entendre sur une chaîne d’info en continue qu’un million de Venezueliens avaient quitté leur pays depuis la crise économique et politique que traverse leur pays d’origine. On ne peut que déplorer cet état de fait.

Malheureusement, certains utilisent ces dramatiques évènements pour s’en prendre non seulement à la politique socialiste, menée depuis presque 20 ans par le gouvernement du Venezuela, qui a permis de diminuer la pauvreté, mais aussi au parti de la France Insoumise incarné par J-L Mélenchon qui a toujours marqué (à tort ou à raison) une sympathie pour le président du Venezuela Chavez. Pour ma part, je ne m’attacherai pas à ces considérations politiciennes, je me contenterai de rappeler la réalité.

D’après ce que j’ai pu entendre, le Venezuela aurait perdu un million d’habitants depuis la crise politico-économique, cela représente 3,1 % de la population. On ne peut nier que c’est un nombre non négligeable. Cependant, s’il est utile d’en parler je ne comprends pas pourquoi on ne parle pas de ce qui se passe ici, en Europe et non pas outre-Atlantique !

En Europe , la Grèce a vu plus de 300 000 personnes quitter le pays depuis la crise de 2010 soit environ 3 % de la population du pays 1

L’Irlande a vu elle-aussi 300 000 personnes émigrer lors de la crise de 2008, soit plus de 6 % de sa population 2 !

Quant à la Lettonie, après avoir écouté les conseils néolibéraux de l’Europe et du FMI c’est 200 000 personnes qui ont émigré soit 9 % de la population 3 !

Bref, pour taper sur le Venezuela, ce n’est pas le bon angle d’attaque !

Un autre argument de ces mêmes personnes est le manque de médicaments au Venezuela qui engendrerait bien entendu des morts.

Je ne sais s’il y a pénurie au Venezuela de médicaments, mais je suis certain par contre que l’austérité budgétaire imposée par l’Europe a tué beaucoup de monde : un professeur de médecine et un docteur en sociologie ont menée une étude 4 démontrant le caractère criminel des politiques d’austérité imposées par l’UE et le FMI.

Donner des leçons au Venezuela pourquoi pas, mais soyons nous-mêmes irréprochables.


Notes :

1 New York Times 01/07/2015 : https://www.nytimes.com/2015/07/01/world/europe/pressed-by-debt-crisis-doctors-leave-greece-in-droves.html

2 Le Monde 18/01/2014 : https://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/18/des-jeunes-irlandais-en-colere-refusent-l-emigration-forcee_4350423_3234.html

3 https://www.france24.com/fr/20120522-lettonie-immigration-fuite-cerveaux-vieillisement-natalite-chomage-union-europeenne/

4 Quand l’austérité tue. Epidémies, dépressions, suicides : l’économie inhumaine (Autrement, Paris, 2014)

Publicités

Une réflexion sur “Grèce, Irlande, Lettonie, Venezuela : terres d’émigration !

  1. comme très souvent, c’est ce qui est proche qui aveugle!!!!!!!!!

    il est plus confortable de choisir « un os à ronger » que de regarder ce qui se passe de l’autre « côté de la rue »!!!!

    interner permet pourtant d’apprendre beaucoup et c’est plus rapide de faire ainsi des comparaisons!!!!

    la réflexion honnête demande une neutralité au départ!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s