Le prochain président du Brésil sera pire que Trump et tout le monde s’en fout

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle du Brésil laissent présager du pire : l’élection de Jair Bolsonaro, un dingo. Comparé à lui, Trump fait office de gentille petite soubrette !

Mais en Europe, en France, personne ne s’en émeut sauf la gauche dont la France Insoumise. Pas de commentaires de la part de la droite pro-Macron, LREM qui préfèrent taper sur le Vénézuela.

Personne ne s’émeut du fait qu’il ait pris position pour la torture (en tant qu’ancien militaire formé pendant la dictature, c’est vrai que cela paraît logique).

Personne ne se scandalise qu’il soit pour la stérilisation forcée !

Personne ne se scandalise qu’il soit pour la peine de mort !

Personne ne se scandalise qu’il soit favorable aux violences envers les violences corporelles envers les enfants qui présenteraient, selon lui : « des signes d’homosexualité ».

Nous n’avons pas entendu et nous n’entendons pas beaucoup de journalistes parler de ce type pire que Trump. Le Brésil représente pourtant 207 millions d’habitants contre 325 millions pour les USA et 31 millions pour le Vénézuela.

Donc, je résume :

Les journalistes ou plutôt certains journaliste notamment les éditorialistes pro-Macron préfèrent parler du Vénézuela, un pays qui a des difficultés politico-économiques réelles, mais évitent de parler du Brésil qui risque d’avoir un président qui tient un discours très fascisant et qui a une population bien plus importante !

Ils préfèrent s’en prendre à Trump (avec raison) mais ne disent rien sur le Brésil qui risque d’avoir un président pire que Trump en matière du droit des femmes, du droit des homosexuel(le)s, entre autres choses !

J’avoue ne pas comprendre ces journalistes car je ne comprends pas comment on ne peut pas dénoncer  le risque réel d’un président fascisant au Brésil.

 

Publicités

« Nous voulons des coquelicots » ou « En finir avec les pesticides avant qu’ils ne nous détruisent »!

Depuis de nombreuses années, plusieurs études ont démontrés la dangerosité des pesticides à la fois pour la santé humaine mais aussi pour la biodiversité, finalement pour tous les organismes vivants. On pourra par exemple

  • parler du livre de la biologiste reconnue Rachel Carson, publié en 1962, Silent Spring,
  • bien plus récemment on pourrait parler de l’étude Agrican
  • ou encore de l’étude collective de l’INSERM, Pescicides, effets sur la santé, 2013,
  • ou enfin deux études de Caspar Hallmann sur le lien entre disparition des oiseaux et utilisation des pesticides                                                                                                                                                                                                                                                              L

La liste n’est bien sûr pas exhaustive.

C’est pour cela que plusieurs personnes éclairées, non dépendantes de lobbys, ont lancé un appel : l’appel des coquelicots.

Pour tous ceux qui veulent vivre en bonne santé, continuer à vivre dans un monde où il existe des coquelicots, des oiseaux, des insectes, des papillons, des abeilles, et bien d’autres animaux qui dépendent de toute une chaîne alimentaire, je les invite à signer cet appel.

Voici le lien : https://nousvoulonsdescoquelicots.org

Pour en finir avec l’effet Laffer (ou le « trop d’impôts tue l’impôt »)

laffer

Dans les années 70, l’économiste Arthur Laffer construit une courbe au nom éponyme qui restera célèbre. Cette courbe est censée représenter le fait supposé que lorsque les impôts augmentent trop, les recettes fiscales diminuent. Et inversement, lorsque les impôts diminuent les recettes fiscales sont supposées augmenter. C’est l’effet Laffer et c’est un gros mensonge (ou fakenews) créé sur une nappe de table de restaurant (selon la légende). Ce gros mensonge, cette grosse fakenews, qui empoisonne depuis plus de 30 ans les politiques économiques actuelles des gouvernements occidentaux a tout de même permis à Laffer de devenir conseiller du président Reagan. Malheureusement pour Laffer et ses apôtres, les faits, eux, ne mentent pas. C’est ce que je vais démontrer.Lire la suite »

Grèce, Irlande, Lettonie, Venezuela : terres d’émigration !

 

emigre_img

En ce moment beaucoup de media parlent de l’émigration qui a lieu au Venezuela : ses habitants quitteraient le pays du fait de la crise. Je ne nie pas qu’il y a une vraie crise au Venezuela, je veux simplement rétablir un peu de neutralité dans ce débat qui vise (soyons sérieux) à déstabiliser le parti France Insoumise dont un des leaders médiatiques est J-L Mélenchon qui a toujours soutenu le gouvernement vénézuélien depuis Chavez. Sauf que…Lire la suite »

Et si on parlait laïcité ?

S’il est une question clivante au sein de la gauche actuelle et plus généralement au sein du camp progressiste, c’est bien celle de la laïcité. Certains (comme votre serviteur) considèrent cette dernière comme consubstantielle à toute pensée ou politique, progressiste, d’autres la considèrent, au mieux, comme quelque chose d’accessoire, au pire comme « un outil de domination néocolonial, reliquat du XXème siècle, aujourd’hui utilisé afin d’asservir les populations immigrées ou issues de l’immigration ». Les mots sont de moi mais lorsqu’on regarde de près certaines publications ou certains discours, je vous assure que c’est bien cette idée qui domine chez des personnes se revendiquant de gauche.On notera, par exemple, la querelle entre l’éditorialiste Riss de Charlie Hebdo et Plenel de Médiapart à propos de l’affaire Ramadan, ou encore la défense acharnée de Ramadan par des personnes appartenant au Parti des Indigènes de la République (PIR), mouvement qui se prétend de gauche et progressiste.
Lire la suite »

Trop de dépenses publiques ? (2)

De nombreux femmes et hommes politiques, appuyés par certains éditorialistes ou « experts » auto-proclamés, se plaignent de ce que la France serait le pays au monde qui aurait le niveau de dépenses publiques le plus élevé. Même si c ‘était vrai, j’avoue ne pas comprendre en quoi ce serait problématique, au contraire, j’en ai parlé dans un article précédent. Mais, dans le cas présent, ce qui m’intéresse, c’est la véracité de cette affirmation. Alors, la France a-t-elle (vraiment) trop de dépenses publiques ?

Lire la suite »

Réduire le temps de travail pour réduire le chômage (2)

Dans cet article, j’ai expliqué pourquoi la réduction du temps de travail était une condition nécessaire à la réduction du chômage. Certains, par idéologie, s’opposent à cette vérité logico-mathématique, aussi je vais me fier à l’expérience. Je vais également en profiter pour tordre le cou à certaines idioties propagées par la droite néolibérale (qui comprend la droite traditionnelle (UMP-LR) et la droite newlook du genre Macron, LREM.Lire la suite »